Le prochain concert du Vendredi saint

Le Concert s’ouvrira avec le Stabat Mater de Giovanni Battista PERGOLESI, œuvre emblématique de circonstance, écrite en 1736, deux mois avant la mort du compositeur, dans le monastère de Pouzzoles. Il mettra en valeur dès les premières mesures les deux solistes exceptionnelles de cette production que sont Eva FIECHTER, soprano et Khrystyna DALETSKA, mezzo – soprano.

Ces deux remarquables interprètes honoreront également les célèbres arias et duos de la Messe en Ut mineur de W. A. MOZART KV 427/417, dite la Grande Messe. Cette œuvre inachevée, à l’instar de son Requiem, fut écrite en 1782 à Vienne, alors qu’il allait se marier avec Constanze Weber et que sa carrière de compositeur de musique sacrée auprès du prince-archevêque Colloredo était terminée ; il avait en effet promis à son père d’écrire une œuvre sacrée s’il parvenait à épouser Constanze, alors gravement malade. Cette œuvre d’envergure sollicite des moyens à sa mesure, soit un double-chœur assorti de l’orchestre classique. Le Chœur de la cathédrale collabore depuis 2013 avec les classes de chant de la HEM de Genève et sollicitera ses étudiants pour les solos de ténor et de basse. Il sera accompagné par l’Ensemble Orchestral de la Cité, dirigé par Florence KRAFT.

Concert du Vendredi saint  

Vendredi 19 avril 2019 à 17h

Cathédrale Saint-Pierre

 

Eva FIECHTER

Eva FIECHTER, soprano coloratur d’origine genevoise, est une soliste actuellement présente sur la scène internationale. Lauréate d’une bourse culturelle attribuée par la fondation Leenaards ainsi que d’une bourse attribuée par le Rolex Institute lors de sa participation à l’Académie Solti Te Kanawa, son répertoire la conduit principalement sur les scènes d’opéra, d’opérette et d’oratorio en Europe.

Khrystyna DALETSKA

Khrystyna DALETSKA, mezzo – soprano d’origine ukrainienne, se produit dans les opéras les plus renommés d’Europe ainsi qu’à de nombreux festivals. Son répertoire va de la musique baroque aux créations contemporaines. Son engagement humanitaire l’a amenée à devenir Ambassadrice d’Amnesty International pour la Suisse.